Musculation, fitness, bodybuilding, force & MMA
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les petits trucs des vieux briscards de la musculation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
POWER
Administrateur Fondateur
Administrateur Fondateur
avatar

Messages : 10833
Date d'inscription : 10/10/2009
Age : 49
Localisation : BELGIUM
Humeur : The Black Tomb

MessageSujet: Les petits trucs des vieux briscards de la musculation   Sam 20 Fév 2010 - 10:17

Après des années passées sous les barres et en parallèle aux haltères, j'ai vaguement l'impression que des vieux trucs resteront toujours d'actualité. A vrai dire, deux choses sont allé en sens inverse, les techniques d'entraînement sont restés relativement identiques alors que le monde des compléments alimentaires a bien avancé, et pas toujours en faveur des musclés mais plutôt à l'avantage du marketing et de certains fabricants qui voudraient vous faire avaler des couleuvres.

Une des plus belles consiste à dire que la protéine de lactosérum (la whey dont vous avez entendu parlé cent fois) est certainement la meilleure protéine qui soit, loin devant les autres. A vrai dire, d'autres protéines, comme l'oeuf ou celle du lait entier, c'est à dire la caséine Et le lactosérum, ou la viande par exemple, ont certainement contribué à batîr plus de muscle sur cette terre (et depuis le début de la musculation moderne) que ne pourra le faire le petit-lait. Le pourquoi du comment est facilement explicable: le petit lait laisse votre corps sans acides aminés au bout d'une heure et ne favorise pas l'anabolisme musculaire sur le long terme (alors que c'est précisément ce que l'on attend d'une protéine).

La deuxième ânerie consiste à affirmer qu'il est urgent et impératif d'alimenter votre corps en nutriments dès la fin de l'entraînement. C'est un peu comme si vous preniez votre métabolisme pour une machine primitive munie de deux leviers, anabolisme et catabolisme, ce dernier étant directement actionné à la minute même où vous posez la dernière haltère sur le rack.

En vérité la biochimie du corps humain est beaucoup plus complexe que cela. A la fin de votre séance, il vous reste encore des réserves, très difficilement épuisables d'ailleurs. A moins de tomber en hypoglycémie, vous pourrez survivre à la demi heure qui suivra votre séance si vous n'avalez pas directement quelque chose. Afin d'être plus proche de la vérité, disons simplement que vous disposez des 4 heures suivant votre entraînement pour vous alimenter au mieux sans diriger les nutriments avalés vers vos réserves adipeuses.

En outre, et c'est la chose la plus importante à retenir, votre corps se base sur les glucides pour s'entretenir et se réparer depuis la nuit des temps. Si vous avalez votre petit-lait sans sucres, il y a peu de chances que vous puissiez optilmiser votre récupération. Celle-ci se base d'abord sur la reformation du glycogène et ensuite, seulement, sur la présence des acides aminés. Et même à ce stade, les hydrates de carbones sont indispensables pour reformer vos fibres. Si vous prenez votre protéine sans sucres, c'est comme si vous donniez des briques à un maçon mais que vous ne lui donniez pas de ciment. C'est pour cette raison que je conseille toujours d'utiliser un mélange de protéines ou un "milk & egg" avec des sucres rapides après l'entraînement que de perdre de l'argent à prendre une "whey" (commercialement bien plébiscitée mais moins efficace sur le plan biologique).

Je serais aussi certainement le premier à vous conseiller un complément en acides aminés pendant le repas, il s'agit d'une manière bien pratique de fournir à votre corps les briques qui lui serviront à reformer vos fibres durement atteintes par des séances de musculation intenses. Ces mêmes acides aminés offrent également l'avantage d'être déjà prédigérés et se retrouvent alors rapidement dans votre sang, là où vous en avez le plus besoin. Comme énoncé plus haut, prendre des acides aminés avec le repas, permet à votre corps d'utiliser tous les éléments nécessaires à son maintien et à son évolution.

Cependant, un vieux truc consiste à prendre un complément plus intéressant que des acides aminés, c'est à dire, des comprimés de foie séché. Universal commercialise toujours ce complément alimentaire, c'est une des rares marques à le proposer encore. L'avantage du foie séché, c'est qu'il contient non seulement des acides aminés mais également une dose importante de fer sous la forme du hème (un cofacteur de l'hémoglobine pourvu d'un atome de fer), directement assimilable par vos cellules; il se trouve à la base de la fabrication de l'hémoglobine. Le fois séché est aussi très riche en vitamines B, lesquelles font partie, avec la C et la E, des vitamines les plus importantes car elles sont responsables du métabolisme (processus organique) des trois nutriments de base, protéine, glucides, lipides. Sans vitamine B, il est fort probable que vous ne puissiez atteindre vos performances maximales.

En outre, ce type de vitamines est également impliqué dans la respiration cellulaire, notamment pour la vitamine B 12 dont la structure chimique est proche du hème dont nous venons de parler, il serait dommage d'en oublier les avantages. A l'heure où le marché du complément alimentaire se dirige de plus en plus vers l'optimisation des facteurs de respiration cellulaire, il est assez intéressant d'en retenir les principes fondamentaux.

Dernière anecdote et non des moindres puisque vous connaissez sans doute à peu près tous les dernières générations de stimulants de l'oxyde nitrique, la molécule gazeuse directement impliquée dans les phénomènes de congestion musculaire. La production de cet oxyde nitrique est directement lié à l'arginine, un acide aminé très commun s'il en est. Cependant, l'arginine est nettement plus durable lorsqu'elle est liée à une autre molécule: l'acide alpha kétoglutarate, soit, un dérivé de l'acide glutarique, lui-même impliqué dans le cycle de Krebs, c'est à dire le processus de fabrication énergétique de vos cellules. Cette association ingénieuse a trouvé son application première avec l'ornithine, un acide aminé cousin de l'arginine auquel on avait lié la molécule de kétoglutarate afin d'en accentuer les propriétés anticataboliques. C'est l'OKG dont on vantait les vertus il y a de cela un peu moins d'une dizaine d'années.

L'ornithine a l'avantage de renouveller l'arginine et d'optimiser la récupération musculaire en plus de réduire très fortement le catabolisme musculaire. Malheureusement, cette molécule anodine mais bénéfique à vos progrès en salle, n'a pas connu un succès fulgurant et a fini par sombrer dans l'oubli. A priori, Universal reste la seule marque à encore proposer ce complément. L'OKG présente le désavantage certain de nécessiter des doses élevées (8 à 20 grammes par jour) pour être vraiment efficace, ce qui en fait un des compléments les plus coûteux malgré ses effets positifs reconnus par la médecine. L'OKG reste encore parfois utilisé dans les hopitaux pour réduire le catabolisme des tissus chez les grands brûlés.

D'autres molécules, comme des dérivés de la leucine, continuent d'arriver sur le marché. Cependant, cet acide aminé ne donne de résultats que s'il est accompagné de valine et d'isoleucine, soit les classiques BCAA. En gros, cela revient à dire que d'élaborer sans cesse des molécules de plus en plus complexes servira à potentialiser l'absorption de la molécule (HMB et métabolites) mais de savoir si ces métabolites ou les BCAA seront mieux utilisés par l'organisme, c'est très difficilement évaluable surtout qu'il n'existe aucune étude pour en prouver l'efficacité.

Voilà, même si je suis loin d'avoir fait le tour de la question, vous avez à nouveau développé votre culture physique.

A bientôt,
Eric Mallet
Revenir en haut Aller en bas
http://powerandstrength.forumactif.com
sylvain
Administrateur
Administrateur
avatar

Messages : 10044
Date d'inscription : 06/11/2009
Age : 41
Humeur : 40mA

MessageSujet: Re: Les petits trucs des vieux briscards de la musculation   Sam 20 Fév 2010 - 11:53

Je suis tout à fait persuadé des bienfaits de la protéine d oeuf, le seul hic reste son prix, dommage.
Revenir en haut Aller en bas
David
The Members
The Members
avatar

Messages : 4562
Date d'inscription : 22/11/2009
Age : 44
Localisation : Auvergne
Humeur : The resurection

MessageSujet: Re: Les petits trucs des vieux briscards de la musculation   Sam 20 Fév 2010 - 11:57

J'en ai pris 4 kilos dernièrement Laughing
Revenir en haut Aller en bas
POWER
Administrateur Fondateur
Administrateur Fondateur
avatar

Messages : 10833
Date d'inscription : 10/10/2009
Age : 49
Localisation : BELGIUM
Humeur : The Black Tomb

MessageSujet: Re: Les petits trucs des vieux briscards de la musculation   Sam 20 Fév 2010 - 12:27

C'est vrai qu'on fais des éloges (les publicitaires) sur la Whey et de plus c'est la moins chère des protéines. Une des raison pour laquelle la Whey est la plus vendue.

Je suis aussi convaincu que les protéines dites lentes, sont de bien meilleurs alliés pour la construction musculaire.
Revenir en haut Aller en bas
http://powerandstrength.forumactif.com
Andy
V.I.P
V.I.P


Messages : 4114
Date d'inscription : 19/10/2009
Age : 30

MessageSujet: Re: Les petits trucs des vieux briscards de la musculation   Sam 20 Fév 2010 - 13:38

Merci pour les infos !!
cela dit ce paragraphe m'intrigue !!

LINX a écrit:


En outre, et c'est la chose la plus importante à retenir, votre corps se base sur les glucides pour s'entretenir et se réparer depuis la nuit des temps. Si vous avalez votre petit-lait sans sucres, il y a peu de chances que vous puissiez optilmiser votre récupération. Celle-ci se base d'abord sur la reformation du glycogène et ensuite, seulement, sur la présence des acides aminés. Et même à ce stade, les hydrates de carbones sont indispensables pour reformer vos fibres. Si vous prenez votre protéine sans sucres, c'est comme si vous donniez des briques à un maçon mais que vous ne lui donniez pas de ciment. C'est pour cette raison que je conseille toujours d'utiliser un mélange de protéines ou un "milk & egg" avec des sucres rapides après l'entraînement que de perdre de l'argent à prendre une "whey" (commercialement bien plébiscitée mais moins efficace sur le plan biologique).

A bientôt,
Eric Mallet

Pourtant depuis la nuit des temps, les 1er hommes ne consommaient aucun glucides raffiné et aucun céréales !!
les seuls glucides était constitué de baie ou autrre fruits ! la base de l'alimentation était la viande, notament la viande rouge !
or, les hommes des cavernes ( qui avait ce type d'alimentation) etait corporellement plus élaboré que les hommes de notre temps !
ils etait + grands, avec davantage de masse musculaire...
depuis la naissance de l'agriculture, la taille et la constitution musculaire na jamais cessé de decroitre !!!

meme si mes connaissances en nutrition sont trés faibles, je sais que les acides aminé, acide gras, vitamines et minéraux sont essentiel aux corp puisque il ne sait pas les synthétiser !
or, le corp est capable de créer ses propres glucides non ??

sa me trotte le cerveau !!!
Revenir en haut Aller en bas
POWER
Administrateur Fondateur
Administrateur Fondateur
avatar

Messages : 10833
Date d'inscription : 10/10/2009
Age : 49
Localisation : BELGIUM
Humeur : The Black Tomb

MessageSujet: Re: Les petits trucs des vieux briscards de la musculation   Sam 20 Fév 2010 - 13:53

Je comprend ta réaction, mais au delà de quelques jours sans glucides le corps montre ces limites. Ce qui active rapidement le système c'est bien les glucides, cela active le corps afin de faciliter l'assimilation des protéines.

Les hommes des cavernes ne mangeaient pas que du Steak, le gras était bien plus présent que les protéines. Il ne se souciaient pas du gras et en profitaient pour construire leurs réserves pour les hivers rudes!

Cela ne veux pas dire que tu dois manger à longueur de journée des glucides, mais pour récupérer après une bonne séance il te faut des glucides, généralement le double des protéines.
Revenir en haut Aller en bas
http://powerandstrength.forumactif.com
Andy
V.I.P
V.I.P


Messages : 4114
Date d'inscription : 19/10/2009
Age : 30

MessageSujet: Re: Les petits trucs des vieux briscards de la musculation   Sam 20 Fév 2010 - 14:32

il faudrai alors choisir les glucides celon leurs origines, les plus naturelles possibles !
Revenir en haut Aller en bas
Eric Mallet
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Messages : 2770
Date d'inscription : 08/02/2010
Age : 44
Localisation : Nord
Humeur : Objectif 90 kg sec !

MessageSujet: Re: Les petits trucs des vieux briscards de la musculation   Sam 20 Fév 2010 - 14:45

Attention aux interprétations qui vont trop loin ou aux fausses interprétations.

Un être vivant végétal ou animal se base sur les glucides pour faire de l'énergie par ce qu'il s'agit de la source la plus simple à décomposer. A priori, l'homme fait partie des êtres vivants (même la femme paraît-il). Je me réfère à la base de la base du métabolisme. Pour une cellule vivante, énergie = sucre, dans tous les cas.

Protéine => acides aminés => glucose => glycogène
Acides gras => glucose => glcycogène

C'est toujours le même principe. Parler ensuite du rôle des acides aminés, du glucose ou des acides gras pour la construction musculaire est un autre sujet.

J'espère que je me suis bien fait comprendre. Sinon, relisez les articles sur la méthode Atkins.


Dernière édition par Eric Mallet le Sam 20 Fév 2010 - 14:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://espacecorps-espritforme.fr
Eric Mallet
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Messages : 2770
Date d'inscription : 08/02/2010
Age : 44
Localisation : Nord
Humeur : Objectif 90 kg sec !

MessageSujet: Re: Les petits trucs des vieux briscards de la musculation   Sam 20 Fév 2010 - 14:49

La protéine de lait Universal reste encore abordable chez Universal, le vieux Marco en vend toujours sur son site: http://www.muscleproduct.com/produits.php?lg=fr&searchcat=&submitcat=&searchobj=&submitobj=&searchprod=&submitprod=&searchmark=Universal&submitmark=1&ID=241

http://www.muscleproduct.com/produits.php?lg=fr&searchcat=&submitcat=&searchobj=&submitobj=&searchprod=&submitprod=&searchmark=Universal&submitmark=1&ID=125
Revenir en haut Aller en bas
http://espacecorps-espritforme.fr
David
The Members
The Members
avatar

Messages : 4562
Date d'inscription : 22/11/2009
Age : 44
Localisation : Auvergne
Humeur : The resurection

MessageSujet: Re: Les petits trucs des vieux briscards de la musculation   Sam 20 Fév 2010 - 15:02

Leur alimentation était plutôt orientée tubercules, racine, plantes et baies.

Pour illustrer:


Pour en savoir plus:
http://www.hominides.com/html/dossiers/alimentation-prehistoire-nutrition-prehistorique.php
Revenir en haut Aller en bas
POWER
Administrateur Fondateur
Administrateur Fondateur
avatar

Messages : 10833
Date d'inscription : 10/10/2009
Age : 49
Localisation : BELGIUM
Humeur : The Black Tomb

MessageSujet: Re: Les petits trucs des vieux briscards de la musculation   Sam 20 Fév 2010 - 15:04

Merci pour les liens Eric Wink

Merci Golgot Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://powerandstrength.forumactif.com
David
The Members
The Members
avatar

Messages : 4562
Date d'inscription : 22/11/2009
Age : 44
Localisation : Auvergne
Humeur : The resurection

MessageSujet: Re: Les petits trucs des vieux briscards de la musculation   Sam 20 Fév 2010 - 15:04

Très interessant:

Que nous apprend l’alimentation préhistorique ?

Hominisation et alimentation
Si la famille des singes présente une diversité alimentaire très large, une majorité d’espèces est omnivore, à prédominance végétarienne, avec une consommation opportuniste de produits animaux (insectes, mollusques, œufs). Les spécialisations des primates supérieurs ne préfigurent guère celles des hominidés et il est difficile de spéculer sur le mode d’alimentation des pré-hominidés . A l’occasion de l’ouverture du rift est-africain, ces derniers seraient passés à une locomotion bipède qui leur aurait permis de localiser les prédateurs à plus grande distance et de se lancer dans une carrière de prédateurs. Ces changements profonds de mode de vie auraient été accompagnés d’une amélioration de la dextérité manuelle et du volume cérébral, qui se seraient auto-entrenus jusqu’à l’hominisation complète.

Développement du cerveau : comment s’adapter ?
Les théories postulent le passage par une nourriture omnivore avec une contribution croissante de produits animaux, entraînant une augmentation de l’apport en protéines et en lipides riches en acides gras polyinsaturés indispensables à l’édification du tissu cérébral.
Le développement cérébral pose un problème métabolique car le cerveau ne consomme pratiquement que du glucose (près de 50% du glucose entrant dans l’organisme chez l’adulte et plus de 70% chez le jeune enfant). Les hominidés les plus anciens ayant peu de glucides à leur disposition (100-125 g/j contre 250-400 g actuels), une partie de leur apport en glucose devait se faire via la néoglucogenèse, à partir d’acides aminés, de glycérol et d’acides gras à chaîne courte, issus des fermentations digestives.

Une sélection naturelle des individus
Dans un contexte de bonne disponibilité alimentaire, cette adaptation métabolique permet un apport satisfaisant en glucose. En période froide, caractérisée par une absence de glucides végétaux, les rares sources restantes étaient le glycogène du foie des animaux abattus. La majeure partie
de l’apport en glucides se faisait alors par néoglucogenèse à partir d’acides aminés. La répétition des épisodes glaciaires a pu favoriser la sélection d’individus dont le génome permettait une épargne très forte de glucose et un stockage très efficace de lipides.
Le passage à l’agriculture, qui ne date que de 10 000 ans, a permis de disposer de quantités de glucides (amidon en particulier) totalement inusitées pour l’organisme humain. Ce fut un grand avantage pour la nutrition cérébrale et pour ralentir une néoglucogénèse trop intense à partir d’acides aminés qui accélérait fortement le vieillissement de l’organisme. Cependant, les hommes dotés des mécanismes d’épargne de glucose très poussés durent s’adapter à la nouvelle situation. Heureusement, les conditions (très faible sédentarité) n’étaient pas favorables au développement des syndromes métaboliques associant diabète, obésité, maladies cardiovasculaires et troubles rénaux.

Des fruits et des légumes pour lutter contre un excès de protéines
On attribue aux hommes préhistoriques un régime très riche en protéines, pouvant dépasser les 250 g/j, avec une contribution d’environ un tiers sous forme de protéines végétales. Avec de tels apports, une large part des acides aminés constitutifs est oxydée (notamment vers la néoglucogénèse) ce qui génère des quantités importantes d’ions sulfate provenant du catabolisme des acides aminés soufrés. Le sulfate est excrété par les reins après neutralisation par du bicarbonate de potassium. Le potassium n’est pas présent dans l’alimentation sous forme de bicarbonate, mais sous forme d’autres sels comme le citrate ou le malate qui sont les précurseurs du bicarbonate de potassium disponible au niveau des reins. Ces sels d’anions organiques de potassium se trouvent presque exclusivement dans les fruits et les légumes. Un apport insuffisant de ces sels, en présence d’une production élevée d’ions sulfate, entraîne un état d’acidose métabolique latent, qui oblige l’organisme à mobiliser des cations à partir du potassium des muscles ou du calcium de l’os. Sur de longues périodes, on peut observer une diminution du calcium osseux (ostéopénie) et une fragilisation du squelette, ainsi qu’une accentuation du catabolisme protéique pouvant conduire à une fonte musculaire. Le chlorure de sodium peut, de son côté, aggraver les pertes urinaires en calcium.
Les rations préhistoriques étaient riches en potassium (8-12 g/j contre 2-3 g/j de nos jours) et très pauvres en sodium alors que, dans les sociétés industrialisés, l’apport de sodium a énormément augmenté. Cette transition a eu de graves conséquences : risque d’hypertension, incidence accrue de l’ostéoporose, catabolisme azoté excessif.

Faut-il manger "préhistorique" ?
L’apport de nombreux nutriments et de certains aliments (céréales cuites, produits laitiers) a considérablement varié au cours des âges. La maîtrise du feu a eu des conséquences considérables en rendant consommables des aliments qui, auparavant, l’étaient peu. Si cette révolution a élargi la palette d’aliments de l’homme préhistorique, elle a pu aussi altérer certains constituants alimentaires, les premiers systèmes de cuisson étant assez frustres.
Néanmoins, en se basant aussi sur l’observation des derniers chasseurs-cueilleurs subsistant actuellement, les régimes préhistoriques devaient être limités en glucides mais relativement riches en protéines et sans doute aussi en lipides. En outre, ils étaient très riches en minéraux, micronutriments et en fibres.
Certaines conclusions intéressantes peuvent être tirées de cette remontée dans le temps :
l’importance de l’apport en potassium pour l’intégrité des os et des muscles le caractère néfaste d’un apport élevé en sodiuml’importance d’un apport équilibré en acides gras (notamment de la série n-3) qui suppose aussi un excellent statut en antioxydants l’intérêt des glucides complexes lentement dégradés par opposition aux glucides rapides, générateurs d’hyperglycémies et de sécrétions insuliniques excessives.

Faut-il préconiser un tel régime pour l’homme moderne ?
Ce n’est pas évident. Ces régimes étaient consommés par des populations avec une dépense énergétique très élevée, mais aussi une faible espérance de vie, ce qui pouvait occulter les conséquences défavorables à long terme, par exemple sur les maladies dégénératives. Enfin, il ne faut pas perdre de vue que c’est la maîtrise de la culture et du traitement des céréales, qui a permis l’essor démographique de l’humanité.
Revenir en haut Aller en bas
Andy
V.I.P
V.I.P


Messages : 4114
Date d'inscription : 19/10/2009
Age : 30

MessageSujet: Re: Les petits trucs des vieux briscards de la musculation   Sam 20 Fév 2010 - 16:18

Merci Golgot pour le texte trés complet !!
on dérive un peu du sujet initial mais cela reste interessant je trouve !!

Concretement donc, on ne sait pas si la diète des cavernes serait optimal ???

je vais continuer a me renseigner de mon coté !!

cela dit je pense ( encore une fois je specul avec mes modestes connaissances !) que la diète optimal serait composé de viande rouge et blanche, de fruits et de légumes frais... les céréales n'etant pas néccéssaire ! et encore - tout produits issus de la transformation humaine !!
Revenir en haut Aller en bas
David
The Members
The Members
avatar

Messages : 4562
Date d'inscription : 22/11/2009
Age : 44
Localisation : Auvergne
Humeur : The resurection

MessageSujet: Re: Les petits trucs des vieux briscards de la musculation   Sam 20 Fév 2010 - 17:49

On va te baptiser Capitaine caverne
Revenir en haut Aller en bas
Andy
V.I.P
V.I.P


Messages : 4114
Date d'inscription : 19/10/2009
Age : 30

MessageSujet: Re: Les petits trucs des vieux briscards de la musculation   Sam 20 Fév 2010 - 17:51

le fait est que pour le moment je ne peux pas acceder a une telle diète !
mais dés que serais chez moi avec un salaire, mon frigo sera remplis de viande, fruits et légumes et rien d'autres !!!
mais la je suis HS... mais n'empeche que sa sera le top du top !!!
Revenir en haut Aller en bas
Franky6907
V.I.P
V.I.P
avatar

Messages : 1696
Date d'inscription : 19/12/2009
Age : 24
Localisation : LYON

MessageSujet: Re: Les petits trucs des vieux briscards de la musculation   Dim 4 Juil 2010 - 2:04



Code:
L'avantage du foie séché, c'est qu'il contient non seulement des acides aminés mais également une dose importante de fer sous la forme du hème (un cofacteur de l'hémoglobine pourvu d'un atome de fer), directement assimilable par vos cellules; il se trouve à la base de la fabrication de l'hémoglobine

Si c'est du foie il devrait contenir une bonne quantité de glucide vu qu'il est l'un des organes cibles de l'insuline ?

Code:
ils etait + grands, avec davantage de masse musculaire...
depuis la naissance de l'agriculture, la taille et la constitution musculaire na jamais cessé de decroitre !!!

Pour takiner, j'ai étudier cette année "l'évolution buissonante de l'Homme", et nous n'avons jamais été aussi grand qu'aujourd'hui Razz
Revenir en haut Aller en bas
Andy
V.I.P
V.I.P


Messages : 4114
Date d'inscription : 19/10/2009
Age : 30

MessageSujet: Re: Les petits trucs des vieux briscards de la musculation   Dim 4 Juil 2010 - 14:04

Bizarre moi aussi il me semblait que l'homme devient de + en + petit...
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Modérateurs Globaux
Modérateurs Globaux
avatar

Messages : 9745
Date d'inscription : 14/11/2009
Age : 43

MessageSujet: Re: Les petits trucs des vieux briscards de la musculation   Dim 4 Juil 2010 - 14:40

c'est par phase
mais avec les pollutions environnementales les taux d'hormones des gens doivent être inférieur ne serait ce qu'à 20 ans
Revenir en haut Aller en bas
jodu95340
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Messages : 1804
Date d'inscription : 17/05/2010
Age : 30
Localisation : Val d'oise
Humeur : POWERLIFTING !!

MessageSujet: Re: Les petits trucs des vieux briscards de la musculation   Dim 4 Juil 2010 - 15:01

Nan l'homme ne fini pas de grandir de génération en génération, que ce soit en hauteur que malheureusement en largeur. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Modérateurs Globaux
Modérateurs Globaux
avatar

Messages : 9745
Date d'inscription : 14/11/2009
Age : 43

MessageSujet: Re: Les petits trucs des vieux briscards de la musculation   Dim 4 Juil 2010 - 16:02

Moorclos a écrit:
c'est par phase
mais avec les pollutions environnementales les taux d'hormones des gens doivent être inférieur ne serait ce qu'à 20 ans

ce que je veux dire c'est que la tendance va s'invertir

en outre les hommes ont moins de sperme que nos aïeux ce qui veux dire

moins de testostérone
plus d'aromatase

alimentation plus déséquilibrée (trop de produit raffiné)

donc oui l'homme diminuera en taille
et prendra en largeur

c'est identique pour les femmes parmi les jeunes
de moins en moins ont de grosses poitrines

ce qui veux dire qu'elles produisent moins d'œstrogène

...


Dernière édition par Moorclos le Dim 4 Juil 2010 - 18:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eric Mallet
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Messages : 2770
Date d'inscription : 08/02/2010
Age : 44
Localisation : Nord
Humeur : Objectif 90 kg sec !

MessageSujet: Re: Les petits trucs des vieux briscards de la musculation   Dim 4 Juil 2010 - 18:28

S'inverser, pas s'invertir. Effectivement, il suffit de se balader sur une plage l'été pour comprendre. Les cas de gynécomasties font rire et sont de plus en plus fréquents (mais certaines sont congénitales, il faut donc relativiser).

On assiste a priori, à une véritable dégénérescence, pour moi, c'est certain et j'ai pas envie d'en faire partie. La médiocrité physique et intellectuelle s'installent de plus en plus vite et partout, le mieux est de les refuser.

Je comprends tout fait Franky qui s'appuie sur ses cours ou ses lectures c'est légitime. Il faut cependant relativiser un peu. D'autres sources me disent exactement le contraire, d'où ma remarque. Après, le plus difficile reste de faire la part des choses et de prendre en compte la proportion de subjectivité sur le côté objectif de la science.

Je peux te dire que des cours, j'en ai bouffé (doctorat de Lettres Modernes, licence en biochimie, maîtrise en psycho et pas seulement les freudineries à 2 balles) mais arrive le temps, avec les années, où il faut savoir mettre tout cela en perspective et commencer à réfléchir. Généralement, après 30 ans, ça commence à cogiter sérieusement.


Dernière édition par Eric Mallet le Lun 5 Juil 2010 - 0:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://espacecorps-espritforme.fr
Laurent
Modérateurs Globaux
Modérateurs Globaux
avatar

Messages : 9745
Date d'inscription : 14/11/2009
Age : 43

MessageSujet: Re: Les petits trucs des vieux briscards de la musculation   Dim 4 Juil 2010 - 18:44

passé 30 ans soient on se bat intelligemment en sachant que le temps s'écoule mais que l'on peux continuer à progresser, et surtout limiter les effets du vieillissement, voir les inverser dans une certaine mesure (rétablissement de niveau hormonaux que l'on a plus mais que l'on peux avoir naturellement) etc

soit on laisse la décrépitude et la conscience collective de la fatalité nous gagner, et on crève à petit feu en prenant l'aspect que l'homme atteint de sénéscence doit avoir, petites canes, gros bides, ne s'intéressant plus à rien qu'à la sieste, au pantalon en velours, au ceinture sous le thorax et aux chaussettes dans les sandales


pour moi cette prise de conscience c'est produite à 34 ans passées
c'est aussi pour cela que je m'intéresse: au rétablissement, maintien d'un bon équilibre hormonal (de là que découle tout les problèmes, et solutionne un grand nombre de ceux-ci, mais permet aussi tout ce que l'on peux attendre de l'entrainement physique ou d'autres activités mentales)

de même qu'à maintenir, rétablir un fonctionnement optimal des mitochondries, préservation des télomères, alimentation anti oxydante, nutriment essentiel au bon fonctionnement cérébral...

mais aussi les solutions plus exotiques du chi kung

bref une vraie alchimie interne
Revenir en haut Aller en bas
Franky6907
V.I.P
V.I.P
avatar

Messages : 1696
Date d'inscription : 19/12/2009
Age : 24
Localisation : LYON

MessageSujet: Re: Les petits trucs des vieux briscards de la musculation   Dim 4 Juil 2010 - 19:59

En effet je ne m'appuis que sur mes cours et mes quelques lectures pour poster mes réponses , je n'ai pas encore assez d''expérience et le recul nécessaire , pour l'instant "je me nouris" d'infos que vous postez sur ce forum notament, et je vous en remercie !

Pour rétablir un fonctionnement optimal des mitochondries, il te suffit de pratiquer énormément d'exercice en aérobie ?

J'ai fait quelque recherche sur les "télomères" dont j'ignorai la définition, il parait y avoir beaucoup d'avantages a les préserver notament contre les cancers.
Par quels moyens peux tu t'y prendre ? (nutrition, exercice physique .. ?? )
Revenir en haut Aller en bas
Eric Mallet
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Messages : 2770
Date d'inscription : 08/02/2010
Age : 44
Localisation : Nord
Humeur : Objectif 90 kg sec !

MessageSujet: Re: Les petits trucs des vieux briscards de la musculation   Dim 4 Juil 2010 - 23:29

Bonne question pour les télomères, comment préserver leur longueur sachant qu'ils définissent en partie ce qu'on appelle le vieillissement, existe t-il un moyen d'en contrer la dégénérescence. Si vous avez des infos, je suis preneur.

Pour faciliter l'activité des mitochondries, le coenzyme Q10 fait partie des antioxydants les plus efficaces à hautes doses; comptez 100 à 300mg /jour. En plus, le Co Q10 est cher car difficile à extraire; donc, ça fait vite un budget.
Revenir en haut Aller en bas
http://espacecorps-espritforme.fr
Laurent
Modérateurs Globaux
Modérateurs Globaux
avatar

Messages : 9745
Date d'inscription : 14/11/2009
Age : 43

MessageSujet: Re: Les petits trucs des vieux briscards de la musculation   Lun 5 Juil 2010 - 6:45

sur la nutrition.fr j ai lu il y a 1 an un aricle la dessus suffit de remettre la main dessus
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les petits trucs des vieux briscards de la musculation   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les petits trucs des vieux briscards de la musculation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les petits trucs des vieux briscards de la musculation
» Petits trucs pour économiser
» Fred Couples et ses petits trucs en plus....
» Quelques petits trucs pour se protéger des voleurs
» Petits trucs (ou grands...) sympas !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Power and Strength V :: Nutrition, Suppléments et Compléments Alimentaires :: Espace Corps Esprit Forme-
Sauter vers: