Musculation, fitness, bodybuilding, force & MMA
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 8 conseils de bon sens pour favoriser la sécrétion de testostérone et d'hormone de croissance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
POWER
Administrateur Fondateur
Administrateur Fondateur
avatar

Messages : 10833
Date d'inscription : 10/10/2009
Age : 49
Localisation : BELGIUM
Humeur : The Black Tomb

MessageSujet: 8 conseils de bon sens pour favoriser la sécrétion de testostérone et d'hormone de croissance   Jeu 25 Fév 2010 - 22:26

Comme il est de mise pour tout bon chercheur de ce nom, il me paraît important de définir simplement ce que représente le travail d'un chercheur par vocation. Je dirais que la recherche scientifique a d'abord pour but de mettre en lumière des évidences. Evidence au sens donné par le TLF (Trésor de la Langue Française, le dictionnaire de référence des linguistes): le caractère de ce qui est immédiatement perçu par les sens et notamment par la vue. Mais aussi évidence, au sens de mettre en évidence: de rendre visible, manifeste, d'exposer aux regards. Donc, l'évidence au sens anglo saxon du terme, c'est à dire ce qui à valeur de preuve.

Concernant nos hormones, c'est à dire les messagers qui interviennent dans la prise ou la perte de masse musculaire, la prise de graisse, etc... la première évidence, ce qui tombe sous le sens, se doit parfois d'être rappelée. C'est ce rappel que je vous propose de commenter.

8 easy ways to naturally boost testostérone level

Autrement dit, comment augmenter naturellement votre niveau de testostérone. Ces astuces nous sont données par un coach américain dont les explications sont simples, fluides et éducatives. La video de Seran Nalewanyi (www.MuscleGainThruth.com) est disponible en anglais à l'adresse suivante: http://video.google.com/videoplay?docid=-1958580988423707468#docid=-6573913997545343398
Je vous conseille de la visionner entièrement.

Basé principalement sur la testostérone, l'auteur affirme qu'il s'agit de l'une des hormones les plus efficaces pour faire du muscle. Cela n'est vrai qu'en partie, l'hormone de croissance ou l'insuline, sont, elles aussi, de puissants vecteurs musculaires, peut-être plus que la testostérone elle-même lorsque l'on considère certains aspects de ces hormones, notamment au niveau des facteurs de croissance indirectement produits par la métabolisation de l'Hgh par le foie.

On sait aujourd'hui que l'iGF 1 et 2 produisent l'hyperplasie musculaire, un phénomène rare de fabrication de nouvelles cellules musculaires. Selon d'autres, la créatine, utilisée à long terme, pourrait elle aussi favoriser l'hyperplasie mais aucune étude scientifique sérieuse ne corrobore ce fait, donc prudence. D'autres facteurs de croissance méconnus comme le GLUT 4 ont une fonction similaire à l'insuline et produisent les mêmes effets.

L'auteur souligne également que le niveau de testostérone est un facteur limitant qui détermine la quantité maximale de muscle produite par le corps. Là encore, c'est aller un peu vite en besogne. D'autres facteurs comme la myostatine (un facteur qui bloque la croissance de nouvelles protéines) ou la génétique, déterminent de manière bien plus certaines les limites atteignables par l'athlètes en terme de prise de masse ou de muscle sec que la testostérone à elle seule.

Il s'agit cependant d'un facteur important puisque la sécrétion hormonale se définit comme un système où la sécrétion d'une hormone déclenche celle d'une autre ou de plusieurs autres. Souvent, la testostérone engendre la sécrétion de l'hormone de croissance, notamment après l'exercice. Une hormone n'est jamais isolée, ses effets non plus, encore moins localisée. Toujours est-il qu'un taux peu élevé de testostérone implique une prise de muscle très difficile.

L'auteur évoque encore un peu trop rapidement les effets produits par une augmentation de cette hormone anabolisante comme l'augmentation de la force, du volume musculaire, de l'endurance, de la libido, de l'humeur et de l'envie, mais aussi de la perte des graisses. Ce dernier point est cependant criticable. Il est probable que la testostérone n'induit pas directement la perte des tissus adipeux mais que d'autres facteurs contribuent à ce métabolisme, notamment certaines hormones thyroïdiennes. La communauté scientifique reste controversée quant au rôle qu'aurait la testostérone dans la perte des graisses.

1: Pratiquez des exercices de base

En effet, pour augmenter de manière efficace la sécrétion de vos hormones, les exercices de base représentent le meilleur moyen d'y arriver puisqu'ils stimulent un nombre important de muscles contrairement aux exercices d'isolation qui n'en travaillent qu'un seul. Ce que j'entends par exercice de base s'appelle développé couché, squat, presse épaules (presse militaire), dips, presse à jambes, lunges, rowing, soulevé de terre et élévation des trapèzes. Ces exercices composés sollicitent la majeure partie de vos muscles.

Le squat, par exemple, travaille quasiment tous vos muscles, même vos avant bras ! Il n'y a donc pas de raison valable pour que vous passiez votre vie à faire du développé couché au détriment de vos cuisses. Des études ont prouvé que la pratique du squat permettait une élévation du taux de testostérone à des valeurs bien plus élevées que n'importe quel autre exercice.

La règle est simple: au plus vous stimulez de muscles avec un seul exercice, au plus vous contribuer à une sécrétion hormonale élevée.

2: Augmentez l'intensité de vos entraînements jusqu'à son maximum

Si vous ne poussez pas vos entraînements jusqu'à la rupture, soit vous perdez votre temps et ne ferez pas de masse, soit vous faites de l'endurance musculaire (ce qui n'est pas mauvais en soi). Si vous voulez faire de la masse, vous devez augmentez l'intensité de vos séances. Puisque vous ne pouvez pas augmenter éternellement les charges que vous portez, augmenter l'intensité de vos exercices représente le seul moyen de progresser. A ce sujet, consultez mon article sur wanafit.com: Pour ceux qui confondent charges et intensité (et profitez-en pour lire les autres ;-). A partir de là vous comprendrez que le meilleur moyen de pousser votre sécrétion d'hormones comme la testostérone ou l'hormone de croissance consiste à utiliser périodiquement les techniques d'intensité pour pousser plus loin la congestion ou la rupture temporaire des fibres (super set, drop set, phases négatives, statiques...).

Pour bosser dans les règles de l'art, rappelons que ces techniques seront contre productives les trois premières années de votre entraînement. D'un point de vue chronologique, vous resterez généralement débutant en pendant les deux à trois premières années puisqu'il s'agit de la période nécessaire à votre corps pour accentuer les liens spécifiques qui se lient entre votre système nerveux et les muscles.

La stimulation spécifique au travail anaérobique demande du temps pour se mettre en place. A vrai dire, la première année est souvent la plus importante et les gains de poids les plus conséquents sont fréquemment constatées sur cette période car le corps commence à s'adapter 'nerveusement' à la stimulation spécifique des fibres. Cette adaptation continue ensuite de manière beaucoup plus restreinte, votre corps aura pris l'habitude de ce type d'exercices, la prise de poids devient dès lors beaucoup plus difficile. Les petits malins qui pensent tout connaître de ce sport après 3 ans sont en vérité très loin du compte...

Après 3 ans, les techniques d'intensité sont accessibles puisque le système neuromusculaire se sera adapté à l'intensité de ces exercices. Cependant, je ne vous ferais pas un descriptif exaustif de ces méthodes, il existe suffisamment d'ouvrages sur ce sujet, de même que quelques articles intéressants sur wanafit.

Prenons un exemple pour savoir si l'intensité de vos exercices vous permettra de progresser: si vous axez vos séries sur 8 répétitions, les 6 premières doivent normalement passer sans problème mais les deux dernières devront vous donner beaucoup plus de travail. La huitième répétition devra vraiment être très difficile à obtenir pour vous permettre de vraiment progresser. Rappelez-vous simplement que c'est toujours la dernière répétition qui vous fera progresser, pas la première. D'un point de vue général, une série de 6 répétitions ou moins vous fera travailler la force, des séries de 10 à 12 répétitions vous aidera à développer votre volume musculaire, au-delà, on considère qu'il s'agit plutôt d'un travail d'endurance musculaire.

A partir de là, essayez de découper votre année d'entraînement en cycle (force, volume, endurance...) afin de ne pas vous épuiser nerveusement et éviter le surentraînement. Des exercices intenses doivent impérativement s'accompagner d'une récupération complète si vous voulez vraiment prendre de la masse. Travailler intensément un muscle veut dire que ce dernier mettra jusqu'à trois jours pour récupérer totalement. C'est la clef de la constitution d'un programme de réussi. Ne retravaillez jamais le même groupe musculaire avant d'avoir laissé cette période de temps nécessaire à une récupération complète de vos fibres.

3: Travaillez vos jambes !

Faire du squat avec intensité vous permet d'augmenter votre sécrétion de testostérone de manière très efficace. C'est un peu étrange à attendre, mais cet exercice contribuera à faire progresser les autres groupes musculaires. Le squat est l'exercice le plus complet qui soit car il travaille l'ensemble des muscles du corps. Au plus vous sollicitez de groupes musculaires, au plus votre sécrétion hormonale sera forte et au plus facilement vous progresserez. Votre progression dépend de l'intensité du stress total que vous faites porter à votre corps. Il est beaucoup plus grand lorsque vous sollicitez un maximum de fibres que si vous localisez l'exercice.

La croissance musculaire, contrairement à ce que tout le monde croit, n'est pas un événement localisé mais global. C'est précisément pour cette raison que les exercices de base sont indispensables à votre progression. Passer plus de temps à squater ou à faire du soulevé de terre que de faire des curls haltères vous fera progresser en masse. De même, équilibrez le temps que vous passez au développé couché par rapport au squat.

Même si le squat est moins populaire, vous n'êtes pas en salle de pour travailler votre ego ou votre image mais pour progresser sur le plan athlétique. Si vous faites une obcession des charges que vous soulevez au développé couché, achetez-vous plutôt un gand mirroir, écrivez 'je m'aime' tout en haut et restez chez vous. Dès cet instant, vous réaliserez que votre existence n'intéresse personne à part vous-même mais que la salle de musculation est un endroit convivial où chacun apprend de l'autre de manière constructive et intelligente.

Lorsqu'un jeune me demande combien je prends au développé couché, je lui réponds invariablement que je n'en fait plus depuis 15 ans mais que les haltères l'ont remplacé avantageusement. Mon physique et sa symétrie parle de lui-même, je n'ai pas besoin d'en rajouter.

4: Consommez plus d'acides gras essentiels

Les graisses végétales insaturées ou polyinsaturées sont la clé de votre progression. Sans acides gras, votre sécrétion hormonale restera faible, tant pour la testostérone que pour d'autres hormones anabolisantes. La testostérone est fabriquée par votre corps à partir du cholestérol. Sans cette substance, votre progression s'en trouvera limitée.

Les acides gras essentiels peuvent jouer à de multiples niveaux. D'une part, pour les raisons que je viens d'évoquer et d'autres part, pour d'autres raisons sans lesquelles la croissance musculaire est inopérante. L'une d'entre elle provient du contrôle de l'inflammation musculaire par certains acides gras et l'acide arachidonique en particulier. Cet acide gras permet à votre corps de faire des prostaglandines, des molécules qui contrôlent les phénomènes d'inflammation musculaire et donc, de la possibilité d'endommager plus profondément les fibres et en conséquence, de récupérer de manière plus complète egalement, bref... de faire plus de muscle plus facilement.

A partir de là, la congestion musculaire provenant d'un régime riche en acides gras essentiels sera théoriquement plus forte, même si vous prenez des compléments à base d'arginine. Essayez tout simplement de favoriser la prise de compléments contenant de l'acide arachidonique, malheureusement, ils sont encore assez rare (Hemodraulix d'Axis Labs ou Max Out de I Force Nutrition). Il y a fort à parier que lorsque l'industrie du complément alimentaire aura compris l'intérêt de cet acide gras sur le développement musculaire, vous entendrez beaucoup moins parler d'oxyde nitrique, d'arginine de NO et compagnie...

Dernier point et non des moindres, les graisses contiennent 9 kcalories par gramme. Les acides gras essentiels vous donneront naturellement des réserves d'énergie bienvenues à l'entraînement. Ne consommez pas seulement de l'huile d'olive, votre corps a besoin d'un équilibre des acides gras Omega 3, 6 et 9. Préférez les mélanges d'huiles en provenance de différentes sources plutôt que de ne consommer que de l'huile d'olive ou de l'huile de lin par exemple. Trop d'Omega 6 produira les effets inverses que ceux que vous seriez à même d'espérer; d'un avantage, cet acide gras deviendrait source de régression pour votre corps.

La video de Seran conseille 20% des apports en acides gras, ce qui reste raisonnable dans le cas d'une prise de muscle sec pour un métabolisme rapide, comptez 15% pour un métabolisme plus lent. Pour une sèche, 14/15% restent raisonnables s'il s'agit d'huiles végétales uniquement mais ne bannissez jamais les graisses de votre régime.

5: Fuyez le soja comme la peste

La protéine de soja à, selon la recherche, une fâcheuse tendance à faire augmenter la production d'oestrogènes par le corps, et donc, de faire baisser le taux de testostérone. Pour être précis, disons que certains flavones (les équivalents de l'hormone chez les plantes) ressemblent très fort à l'oestrogène humain et le corps ne fait pas la différence entre les deux. En outre, la protéine de soja favorise le renouvellement des cellules de vos organes, pas de vos muscles.

Disons que s'il vous arrive de prendre un peu de soja au restaurant chinois, il n'y a pas de quoi s'alarmer mais si vous en prenez 3 fois par semaine, essayez de changer très vite vos habitudes alimentaires.

6: Arrêtez de boire

Oui, et surtout évitez les alcools forts. Des études ont prouvé qu'une consommation d'alcool entraînait la chute des synthèses de protéines musculaires, qu'elle augmentait le stockage des graisses, qu'elle réduisait la fixation des vitamines et minéraux tout en causant une déshydratation générale. L'alcool provoque également une baisse du taux de testostérone chez l'homme (jusqu'à 25% selon les dires de l'auteur).

D'un point de vue plus général, l'alcool est un poison pour votre corps. Il endommage votre foie sur le long terme sans parler des dommages qu'il cause au niveau du système nerveux. Au moins vous consommerez d'alcool, au mieux vous vous porterez, pour vous et pour ceux que vous cotoyez.

7: Réduire le stress et la sécrétion de cortisol

Votre corps agira toujours par réaction par rapport à ce que vous lui faites subir, le stress est un des signal le plus fort pour inciter votre organisme à réagir. Un surcroît de stress, que ce soit l'entraînement, la nervosité, l'angoisse, la colère ou une réaction forte, engendre une sécrétion de cortisol. C'est l'hormone du stress et du catabolisme par excellence. Le surentraînement ou le manque de sommeil font partie des facteurs les plus importants sur l'influence du catabolisme musculaire. Si vous vous entraînez trop souvent ou que votre récupération alimentaire ou physique est déficiente, abandonnez tout idée de progrès sur le plan physique.

Alors, restez cool, prenez votre thé vert pour le relachement et l'effet de quiétude qu'il produit tout en essayant de vous alimenter le mieux possible. Certains anti-cataboliques comme les BCAA (acides aminés branchés) ou la glutamine, vous aideront aussi à récupérer plus facilement.

8: Votre sommeil

N'oubliez pas que votre récupération physique dépend en grande partie de la qualité de votre sommeil. L'hormone de croissance est majoritairement secrétée pendant la nuit pour permettre à votre corps de récupérer du stress subi pendant la journée. Sans un sommeil suffisamment récupérateur, vos progrès risquent fort de se faire attendre. De même, une production suffisante de l'hormone de croissance entraîne naturellement celle de la testostérone.

Et voilà...
Merci à l'auteur de cette video très sympa de nous avoir rappelé ces quelques conseils de bon sens.

Eric Mallet


Dernière édition par LINX le Dim 21 Mar 2010 - 9:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://powerandstrength.forumactif.com
jerem-84
V.I.P
V.I.P
avatar

Messages : 7373
Date d'inscription : 14/01/2010
Age : 25
Localisation : Gard
Humeur : Combattre et Vaincre !

MessageSujet: Re: 8 conseils de bon sens pour favoriser la sécrétion de testostérone et d'hormone de croissance   Jeu 25 Fév 2010 - 22:45

Vraiment bien !
Merci Smile
Revenir en haut Aller en bas
David
The Members
The Members
avatar

Messages : 4562
Date d'inscription : 22/11/2009
Age : 43
Localisation : Auvergne
Humeur : The resurection

MessageSujet: Re: 8 conseils de bon sens pour favoriser la sécrétion de testostérone et d'hormone de croissance   Jeu 25 Fév 2010 - 23:16

Sur l'intensité:


Citation :
Si vous ne poussez pas vos entraînements jusqu'à la rupture, soit vous
perdez votre temps et ne ferez pas de masse, soit vous faites de
l'endurance musculaire (ce qui n'est pas mauvais en soi).
Tu veux parler d'échec nerveux ?


Citation :
Si vous voulez
faire de la masse, vous devez augmentez l'intensité de vos séances.
Sans rechercher l'échec systématique mais en augmentant soit la charge soit les reps on augmente l'intensité non ?


Citation :

Puisque vous ne pouvez pas augmenter éternellement les charges que vous
portez, augmenter l'intensité de vos exercices représente le seul moyen
de progresser.
En jouant sur les reps et les temps de repos par exemple.


Ces derniers mois je me suis entrainé à l'échec systématique et je me suis grillé après un cycle force.
J'ai eu une forte progression puis d'un coup la chute, plus rien dans le sac comme on dit. SNC grillé.
Je reviens seulement dans le coup et désormais je pense qu'il faut quand même en garder un minimum sous "le pied" (échec -1 ou 2reps) pour progresser à chaque séance. Des tentatives d'échecs peuvent être faite j'en conviens mais ca ne doit pas être systématique. Ça reste mon avis, ma modeste expérience
Revenir en haut Aller en bas
Gasser Yves
The Members
The Members
avatar

Messages : 2609
Date d'inscription : 23/11/2009
Age : 62
Localisation : Strasbourg
Humeur : Joyeuse

MessageSujet: Re: 8 conseils de bon sens pour favoriser la sécrétion de testostérone et d'hormone de croissance   Ven 26 Fév 2010 - 9:45

Merci pour cet article, en effet il ne faut pas oublier que pour continuer à progresser musculairement chaque séance doit être d'une rare intensité et comme tu le précises avec une planification qui le permet. Alterner les techniques d'ntensification, les cycles sur la saison et placer judicieusement les temps de repos : planifier son entraînement.
Revenir en haut Aller en bas
COBRA
The Members
The Members
avatar

Messages : 218
Date d'inscription : 29/01/2010
Age : 45
Localisation : Abbeville 80
Humeur : Toujours de bonne humeur

MessageSujet: Re: 8 conseils de bon sens pour favoriser la sécrétion de testostérone et d'hormone de croissance   Ven 26 Fév 2010 - 13:33

+1 je raisonne pareil, merci pour ces articles
Revenir en haut Aller en bas
Andy
V.I.P
V.I.P


Messages : 4114
Date d'inscription : 19/10/2009
Age : 29

MessageSujet: Re: 8 conseils de bon sens pour favoriser la sécrétion de testostérone et d'hormone de croissance   Ven 26 Fév 2010 - 14:06

Merci des infos !!!
quand je pense que dans un M et F ils conseillé fortement le soja pour sa teneur en AA !!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 8 conseils de bon sens pour favoriser la sécrétion de testostérone et d'hormone de croissance   Ven 26 Fév 2010 - 17:26

Seifer100 a écrit:
Merci des infos !!!
quand je pense que dans un M et F ils conseillé fortement le soja pour sa teneur en AA !!!
les prot's végétales, c'est bien..
..pour les anorexiques.
Revenir en haut Aller en bas
Eric Mallet
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Messages : 2764
Date d'inscription : 08/02/2010
Age : 44
Localisation : Nord
Humeur : Objectif 90 kg sec !

MessageSujet: Re: 8 conseils de bon sens pour favoriser la sécrétion de testostérone et d'hormone de croissance   Ven 26 Fév 2010 - 18:46

Oui, quand je parle d'échec musculaire, ça veut dire que si vous savez en faire 8 mais pas 9 sans être aidé c'est qu'il s'agit bien d'un maximum temporaire, donc d'un échec musculaire (ou nerveux, on peut pas dissocier le muscle du lien au système nerveux).

J'ai dû traduire un article ou deux sur la relation nerf-muscle pour wanafit il y a de cela qques années: http://www.wanafit.com/la-neuropsychologie-de-la-construction-musculaire-a83.html

et: http://www.wanafit.com/la-relation-esprit-muscle-a95.html

Quant au soja, mieux vaut oublier, c'est une protéine que l'on recommandera aux adeptes du fitness en salle, pour ceux qui s'amusent à faire 36 cours basés sur des nouveautés américaines du genre danse machin, body truc et dont la dépense énergétique dépasse rarement les 50 kcalories de l'heure. C'est beau, c'est convivial, y'a plein de lumière et de la musique, c'est gai parce qu'on danse et qu'on se fait plein de copines
I love you du style bourgeoise dans la quarantaine sur le retour qui s'occupe comme elle peu, délaissée par son mari bien trop occupé à gérer ses 36 entreprises que pour s'occuper des loisirs et de la libido de sa femme.

En effet, ça a commencé par le step, puis ça s'est concrétisé par le body machin et dérivés et maintenant, ça continu avec les danse mouv', danse truc et machin chose (toujours d'origine américaine, c'est commercialement plus porteur). Toujours est-il que ça fait un gros bénéfice pour les clubs et que ça en amuse certaines qui n'ont d'ailleurs, rien d'autre à faire de leur journée. Surprised

Pour en revenir au soja et arrêter d'écrire des conneries, des études ont été faites. L'une d'entre elles à carrément fait stopper les règles de certaines femmes qui consommaient régulièrement le lait de cette plante soit disant vertueuse pour la santé.

A part ça, il va vraiment falloir que je révise mes articles, il y a encore plein de fautes de frappe No


Dernière édition par Eric Mallet le Sam 27 Fév 2010 - 15:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://espacecorps-espritforme.fr
dagda

avatar

Messages : 68
Date d'inscription : 10/02/2010
Age : 58
Localisation : Sevrier
Humeur : trop gentil

MessageSujet: Re: 8 conseils de bon sens pour favoriser la sécrétion de testostérone et d'hormone de croissance   Ven 26 Fév 2010 - 20:14

comme quoi ne jamais s'arreter sur une seule opinion !! concernant le soja ! nous avons tous lus que celui çi contenait tous les acides aminés essentiel suceptible à l'assimilation !! au meme titre que la proteine animal ! avec une pub bien faites on connais la suite.. Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
dagda

avatar

Messages : 68
Date d'inscription : 10/02/2010
Age : 58
Localisation : Sevrier
Humeur : trop gentil

MessageSujet: Re: 8 conseils de bon sens pour favoriser la sécrétion de testostérone et d'hormone de croissance   Ven 26 Fév 2010 - 20:17

je ne la connaissais pas celle là
"Pour en revenir au soja et arrêter d'écrire des conneries, des études ont été faites. L'une d'entre elles à carrément fait stopper les règles de certaines femmes qui consommait régulièrement le lait de cette plante soit disant vertueuse pour la santé. " Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Andy
V.I.P
V.I.P


Messages : 4114
Date d'inscription : 19/10/2009
Age : 29

MessageSujet: Re: 8 conseils de bon sens pour favoriser la sécrétion de testostérone et d'hormone de croissance   Ven 26 Fév 2010 - 21:05

dagda a écrit:
je ne la connaissais pas celle là
"Pour en revenir au soja et arrêter d'écrire des conneries, des études ont été faites. L'une d'entre elles à carrément fait stopper les règles de certaines femmes qui consommait régulièrement le lait de cette plante soit disant vertueuse pour la santé. " Shocked

What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Eric Mallet
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Messages : 2764
Date d'inscription : 08/02/2010
Age : 44
Localisation : Nord
Humeur : Objectif 90 kg sec !

MessageSujet: Re: 8 conseils de bon sens pour favoriser la sécrétion de testostérone et d'hormone de croissance   Sam 27 Fév 2010 - 16:04

L'info est très sérieuse, d'autant que la communauté scientifique ne cesse de prouver les effets oestrogéniques des phytosérols du soja. Selon mes lointains souvenirs, certaines infos sont sur muscletalk: http://articles.muscletalk.co.uk/

Faudra chercher un peu, sorry Surprised

Toujours est-il que cette petite aparté m'a donné envie d'écrire un article bien salé et grinçant sur cette protéine. Comme quoi même une protéine amène à la littérature Very Happy
Décidément, la vie est belle !

Bon week end,
Eric
Revenir en haut Aller en bas
http://espacecorps-espritforme.fr
Eric Mallet
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Messages : 2764
Date d'inscription : 08/02/2010
Age : 44
Localisation : Nord
Humeur : Objectif 90 kg sec !

MessageSujet: Re: 8 conseils de bon sens pour favoriser la sécrétion de testostérone et d'hormone de croissance   Sam 27 Fév 2010 - 16:22

En effet, la littérature sur le soja et les effets mimétiques de l'œstrogène de la génistéine sont plus que prouvés. Le soja est généralement utilisé chez la femme enceinte pour réduire les effets secondaires de la ménopause. Mais pour faire du muscle, mieux vaut éviter de favoriser les oestrogènes sur la testostérone.

A petite dose, cette particularité du soja a tendance à réduire le taux de mauvais cholestérol sanguin, ce qui en soit est plutôt une bonne chose mais d'autres aliments qui n'ont pas cet inconvénient de mimétisme hormonal le font aussi bien.
Revenir en haut Aller en bas
http://espacecorps-espritforme.fr
dagda

avatar

Messages : 68
Date d'inscription : 10/02/2010
Age : 58
Localisation : Sevrier
Humeur : trop gentil

MessageSujet: Re: 8 conseils de bon sens pour favoriser la sécrétion de testostérone et d'hormone de croissance   Sam 27 Fév 2010 - 17:13

ok je comprend tres bien que le soja favorise plus la secretion d'oestrogene au detriment de la testos ! mais delà à arreter les flux menstruel de nos cheres et tendres ...je pense qu'il faut certainement ne boire que ça et ne manger que ça ? il y a bien eu des etudes certe.... mais bon ..je doute ! désolé. scratch
Revenir en haut Aller en bas
Eric Mallet
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Messages : 2764
Date d'inscription : 08/02/2010
Age : 44
Localisation : Nord
Humeur : Objectif 90 kg sec !

MessageSujet: Re: 8 conseils de bon sens pour favoriser la sécrétion de testostérone et d'hormone de croissance   Sam 27 Fév 2010 - 17:23

Le sujet de l'étude était précisément d'évaluer les effets secondaires d'une consommation importante de soja. Les femmes ayant participé à l'étude buvait du lait de soja tous les jours. Les effets secondaires se sont concrétisés au niveau des menstrues, malheureusement. Pour ma part, en tant qu'homme, j'évite systématiquement même si le soja a des vertus sur la santé reconnues depuis longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
http://espacecorps-espritforme.fr
dagda

avatar

Messages : 68
Date d'inscription : 10/02/2010
Age : 58
Localisation : Sevrier
Humeur : trop gentil

MessageSujet: Re: 8 conseils de bon sens pour favoriser la sécrétion de testostérone et d'hormone de croissance   Sam 27 Fév 2010 - 17:43

ok ! merci pour cette precision !
Revenir en haut Aller en bas
Franky6907
V.I.P
V.I.P
avatar

Messages : 1696
Date d'inscription : 19/12/2009
Age : 24
Localisation : LYON

MessageSujet: Re: 8 conseils de bon sens pour favoriser la sécrétion de testostérone et d'hormone de croissance   Ven 12 Mar 2010 - 16:38

On étudie la testostéronémie en cours, et on nous apprend qu'elle ne varie qu'a partir de 50ans environ.

Donc en gros un mec de 30ans et un mec de 18 ans peuvent tout deux avoir des apports extérieur en testostérone et il y aura les mm répercutions sur l'organisme ?
Revenir en haut Aller en bas
POWER
Administrateur Fondateur
Administrateur Fondateur
avatar

Messages : 10833
Date d'inscription : 10/10/2009
Age : 49
Localisation : BELGIUM
Humeur : The Black Tomb

MessageSujet: Re: 8 conseils de bon sens pour favoriser la sécrétion de testostérone et d'hormone de croissance   Ven 12 Mar 2010 - 17:39

Ce n'est pas à la base ce que les études démontrent, l'apport en testostérone n'est pas identique pour tous. D'après études, la testo diminue rapidement une fois le cap des 30 ans passé. Mais bon je me base sur les études lues.

Tu as plus d'info sur ce que tu écris?
Revenir en haut Aller en bas
http://powerandstrength.forumactif.com
Franky6907
V.I.P
V.I.P
avatar

Messages : 1696
Date d'inscription : 19/12/2009
Age : 24
Localisation : LYON

MessageSujet: Re: 8 conseils de bon sens pour favoriser la sécrétion de testostérone et d'hormone de croissance   Ven 12 Mar 2010 - 22:09

Bin disons que j'ai quelques courbes dans mon cours sur le taux de testo au cours de la vie et des heures de la journée pas bien plus
Mais dans l'absolu je peux les trouver sur internet
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Modérateurs Globaux
Modérateurs Globaux
avatar

Messages : 9745
Date d'inscription : 14/11/2009
Age : 43

MessageSujet: Re: 8 conseils de bon sens pour favoriser la sécrétion de testostérone et d'hormone de croissance   Sam 26 Juin 2010 - 18:35

up, je pense que le sujet est à nouveau d'actualité
Revenir en haut Aller en bas
Gasser Yves
The Members
The Members
avatar

Messages : 2609
Date d'inscription : 23/11/2009
Age : 62
Localisation : Strasbourg
Humeur : Joyeuse

MessageSujet: Re: 8 conseils de bon sens pour favoriser la sécrétion de testostérone et d'hormone de croissance   Dim 27 Juin 2010 - 5:59

A lire malheureusement il s'agit d'une pub
http://www.hgh-usa.com/index.htm
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Modérateurs Globaux
Modérateurs Globaux
avatar

Messages : 9745
Date d'inscription : 14/11/2009
Age : 43

MessageSujet: Re: 8 conseils de bon sens pour favoriser la sécrétion de testostérone et d'hormone de croissance   Dim 27 Juin 2010 - 12:21

oui je sais pour 2 produits
ils se servent de données pseudo scientifique pour amener leur sujet, les 2 produits miracles
mais on apprend tout de même un certain nombre de chose
Revenir en haut Aller en bas
Gasser Yves
The Members
The Members
avatar

Messages : 2609
Date d'inscription : 23/11/2009
Age : 62
Localisation : Strasbourg
Humeur : Joyeuse

MessageSujet: Re: 8 conseils de bon sens pour favoriser la sécrétion de testostérone et d'hormone de croissance   Dim 27 Juin 2010 - 21:07

D'accord avec toi Moorclos. C'est pour les infos autres que la partie pub que j'ai mis la référence de cet article. Ce qui m'effraie souvent c'est le prix à investir dans ces plantes miraculeuses qui n'ont pas les faveurs des recherches scientifiques neutres c'est pour cela que je n'ai jamais essayé.
Mais je suis prêt à faire un test, lorsque je serai convaincu par les tests et arguments d'Eric Mallet.
Revenir en haut Aller en bas
Eric Mallet
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Messages : 2764
Date d'inscription : 08/02/2010
Age : 44
Localisation : Nord
Humeur : Objectif 90 kg sec !

MessageSujet: Re: 8 conseils de bon sens pour favoriser la sécrétion de testostérone et d'hormone de croissance   Ven 2 Juil 2010 - 14:29

A priori, le taux de Hgh et de testostérone ne peut pas varier dans des proportions supra physiologiques, quels que soit le complément utilisé (et je parle bien de compléments) mais s'il s'agit d'en optimiser la sécrétion, on profite déjà d'un avantage très appréciable (selon mon expérience).

Quand certains parlent d'une augmentation de 200%, on parle bien de la variation du taux de sécrétion de base d'une hormone et pas d'un dépassement du taux maximal de 200% ou autres, attention à ce détail, c'est précisément sur ce genre de malfaçons que se basent les arguments marketing des vendeurs.

Méfiez-vous quand même des cours et gardez en tête que le côté subjectif d'une expérience ne peut jamais être exclu à 100%. En prenant un échantillon de personnes pour réaliser une expériences, vous incluez nécessairement des facteurs humains non maîtrisables. Tout ça pour dire, qu'il est impossible de rester totalement objectif sur les résultats d'études, même avec la meilleure volonté du monde.

Selon moi, Hexagen est a essayer, l'effet sur la force et la prise de masse est réel (j'ai pris de la masse et je ne l'ai pas perdue) mais on est un peu à la limite du dopage avec Muscle Meds.

Powerfull est pour moi un des meilleurs secrétagogues, je ne reviens pas sur l'article déjà écrit.
Revenir en haut Aller en bas
http://espacecorps-espritforme.fr
Laurent
Modérateurs Globaux
Modérateurs Globaux
avatar

Messages : 9745
Date d'inscription : 14/11/2009
Age : 43

MessageSujet: Re: 8 conseils de bon sens pour favoriser la sécrétion de testostérone et d'hormone de croissance   Ven 2 Juil 2010 - 16:12

Powerfull contient de la L-Dopa.

Ce produit est utilisé en pharmacie, ce n'est pas qu'un supplément de vendeur de miracle.
De nombreuses études sur ncbi atteste de son efficacité.

C'est un détail que je n'avais pas remarqué la première fois.
Un supplément à essayer je n'en doute point dorénavant.

cf http://powerandstrength.forumactif.com/vip-secretagogue-et-anti-age-f35/usp-labs-powerfull-t1141.htm
cf http://powerandstrength.forumactif.com/vip-secretagogue-et-anti-age-f35/secretagogue-maison-de-ghet-de-testosterone-n1-l-dopaarginine-t1148.htm
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 8 conseils de bon sens pour favoriser la sécrétion de testostérone et d'hormone de croissance   

Revenir en haut Aller en bas
 
8 conseils de bon sens pour favoriser la sécrétion de testostérone et d'hormone de croissance
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» y a t'il un sens pour remonter cardan vers boite? ®
» Quel sens pour le filtre à air ?
» Vos conseils d'éducation pour un poulain
» Demande de conseils en matériels pour débutant.
» Conseils pour réglages GoPro Hero3 Black Edition ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Power and Strength V :: Nutrition, Suppléments et Compléments Alimentaires :: Espace Corps Esprit Forme-
Sauter vers: