Musculation, fitness, bodybuilding, force & MMA
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les morphotypes n'existent pas en diététique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Clauvis
The Members
The Members
avatar

Messages : 1656
Date d'inscription : 28/11/2010
Age : 28
Localisation : Perpignan

MessageSujet: Les morphotypes n'existent pas en diététique   Ven 11 Fév 2011 - 13:12

Poursuivons le sujet ici... Wink

Clauvis a écrit:
Citation :
des conneries ? a ba non même si ya des personnes qui ont des types un peu melangés sa reste la base.

Au départ, les 3 morphotypes ont été élaborés à travers les travaux de William Sheldon, psychologue américain. Ils étaient utilisés pour déterminer le profil psychologique d'un individu en fonction de son "allure" physique. Par la suite, ces morphotypes ont été appliqués en muscu, sans savoir vraiment pourquoi...

En psychologie, ils ne sont plus utilisés à l'heure actuelle, mais on en parle encore en musculation... un culturo le répète à un autre qui le répète à un autre qui l'écrit dans un bouquin... voila comment une connerie se répète... c'est le problème en muscu... et c'est peut-être malheureusement pour ça que c'est en parti considéré comme une discipline de "bourrin"...

Même au départ, ces théories n'ont pas été développé dans un but sportif ou diététique. Elles ont donc encore moins de sens lorsqu'elles sont appliquées à une personne pour déterminer le régime alimentaire à appliquer.

Citation :
un collègue est ecto pure, toujours archi decoupé avec une qualité musculaire de folie mais il mange 4500 calories par jourpour ne pas perdre de poids... Shocked
Ca c'est le métabolisme qui le détermine, en aucun cas le morphotype. Certains individus ont plus de facilité à bruler des calories au repos, c'est un fait. Par contre, lorsqu'ils consommes suffisamment de calories pour se trouver en excédent calorique et prendre du poids, ils prennent du gras, autant qu'une autre personne au même excédent calorique.

Souvent, le morphotype est utilisé à titre d'excuse pour des personnes ne souhaitant pas faire des efforts suffisants pour "apprendre" comment grossir et se développer.

C'est du vent...

Le coup de "tu es ecto donc tu ne prendras pas de gras en grossissant" est encore une ineptie... effectivement, en général on qualifie d'ecto une personne grande et maigre. Donc forcément, en prenant du poids au même rythme qu'une personne de plus petite taille, il prendra autant de gras, mais la répartition sur l'ensemble de son corps sera plus étalée (comme il a plus de "surface") donc cela se verra moins, mais le résultat sera le même...

...


Citation :
Certaines personnes peuvent manger comme des diables et avec du gras et j'en connais, sans pour autant prendre du poids ou de la graisse apparente. Comment alors le qualifier si ce n'est en utilisant le terme Ectomorphe?

Si je mange la même quantité de mayonnaise que mon voisin de table, qui passe derrière une affiche sans la décoller, je prend du gras et surtout du bide!

=>
Citation :
Ca c'est le métabolisme qui le détermine, en aucun cas le morphotype. Certains individus ont plus de facilité à bruler des calories au repos, c'est un fait. Par contre, lorsqu'ils consommes suffisamment de calories pour se trouver en excédent calorique et prendre du poids, ils prennent du gras, autant qu'une autre personne au même excédent calorique.
Le métabolisme ne se résume pas à 3 simples vitesses (morphotypes) mais est beaucoup plus complexe et varie en fonction de plusieurs facteurs externes.

Citation :
Je comprend bien la théorie, mais par contre je ne suis pas convaincu.
Il n'y a pas vraiment à être convaincu ou pas... c'est une question de définition... appelons un chat un chat...

Attention, ça ne veut pas dire que l'on ne peut pas trouver ces 3 "types" d'individus dans la société car chacun comprend les 3 morphotypes, avec une prédominance de l'un d'eux. En revanche, ca signifie qu'il est absurde de les appliquer en nutrition pour déterminer un régime alimentaire ou évaluer la faculté à prendre du gras.
Revenir en haut Aller en bas
Gasser Yves
The Members
The Members
avatar

Messages : 2609
Date d'inscription : 23/11/2009
Age : 62
Localisation : Strasbourg
Humeur : Joyeuse

MessageSujet: Re: Les morphotypes n'existent pas en diététique   Ven 11 Fév 2011 - 13:25

De même qu'il est absurde de les appliquer en training pour déterminer un programme d'entraînement pour prendre du muscle ou/et prendre du gras...
Revenir en haut Aller en bas
Franky6907
V.I.P
V.I.P
avatar

Messages : 1696
Date d'inscription : 19/12/2009
Age : 24
Localisation : LYON

MessageSujet: Re: Les morphotypes n'existent pas en diététique   Ven 11 Fév 2011 - 13:29

Un abus de langage alors
Dans ce cas, dans l'absolu, dire qu'un ecto ne prend pas de gras est vrai

C'est bien le genre de truc qu'on apprend en TS spé bio: le génotype et le phénotype sont liés

Cad qu'une personne qui a un "métabolisme rapide" aura plus de chance d'avoir une morphologie ectomorphe qu'une morpho endo ...

Donc si on prend la réciproque
-> Un ectomorphe a de fortes chances d'avoir un métabolisme rapide, donc d'avoir des difficultés a prendre du gras.
Revenir en haut Aller en bas
Clauvis
The Members
The Members
avatar

Messages : 1656
Date d'inscription : 28/11/2010
Age : 28
Localisation : Perpignan

MessageSujet: Re: Les morphotypes n'existent pas en diététique   Ven 11 Fév 2011 - 13:43

Citation :
Dans ce cas, dans l'absolu, dire qu'un ecto ne prend pas de gras est vrai

Un "ecto" qui grossis aussi vite qu'un "endo" prendre autant de gras...

En "vrai" français : une personne dotée d'un métabolisme rapide prendra autant de gras qu'une personne ayant un métabolisme plus lent si elle grossis à la même vitesse. Mais, pour cela, elle devra manger plus.
Revenir en haut Aller en bas
Franky6907
V.I.P
V.I.P
avatar

Messages : 1696
Date d'inscription : 19/12/2009
Age : 24
Localisation : LYON

MessageSujet: Re: Les morphotypes n'existent pas en diététique   Ven 11 Fév 2011 - 14:05

Citation :
une personne dotée d'un métabolisme rapide prendra autant de gras qu'une personne ayant un métabolisme plus lent si elle grossis à la même vitesse. Mais, pour cela, elle devra manger plus.

On est daccord: Si un ecto doit grossir autant qu'un endo, il devra manger plus, donc il a un métabolisme rapide


Donc s'il a un métabolisme rapide, et que les deux mangent la Meme quantité et la même chose, l'ecto prendra moins de poids.
Revenir en haut Aller en bas
POWER
Administrateur Fondateur
Administrateur Fondateur
avatar

Messages : 10833
Date d'inscription : 10/10/2009
Age : 49
Localisation : BELGIUM
Humeur : The Black Tomb

MessageSujet: Re: Les morphotypes n'existent pas en diététique   Ven 11 Fév 2011 - 14:08

On tourne en rond...

Citation :
Un "ecto" qui grossis aussi vite qu'un "endo" prendre autant de gras...

En "vrai" français : une personne dotée d'un métabolisme rapide prendra autant de gras qu'une personne ayant un métabolisme plus lent si elle grossis à la même vitesse. Mais, pour cela, elle devra manger plus.

Il faudrait pour cela, qu'à part égales ils prennent le même poids. Ce qui ne sera pas le cas.

J'ai bien lu sur le net d'ou vient les morphotypes, mais n'empêche que si on regarde bien autour de sois, cela tiens la route, même si ce n'est pas destiné à la muscu ou autre.

Very Happy Je sent qu'on va bien ce plaire, car comme d'habitude les études, les recherches et autres ne sont pas toujours dans le vrai, dame nature reste la plus forte!
Revenir en haut Aller en bas
http://powerandstrength.forumactif.com
POWER
Administrateur Fondateur
Administrateur Fondateur
avatar

Messages : 10833
Date d'inscription : 10/10/2009
Age : 49
Localisation : BELGIUM
Humeur : The Black Tomb

MessageSujet: Re: Les morphotypes n'existent pas en diététique   Ven 11 Fév 2011 - 14:09

J'ai été plus long à m'exprimer, mais Franky résupme et pense comme moi!
Revenir en haut Aller en bas
http://powerandstrength.forumactif.com
Clauvis
The Members
The Members
avatar

Messages : 1656
Date d'inscription : 28/11/2010
Age : 28
Localisation : Perpignan

MessageSujet: Re: Les morphotypes n'existent pas en diététique   Ven 11 Fév 2011 - 14:16

Mais là, il n'est pas question d'étude ou de recherche... simplement de définition...

Dire : Je n'arrive pas a grossir je suis ectomorphe... ca ne veut pas dire grand chose... qu'est-ce qu'il se passera lorsque ce cher "ecto" aura pris 100kg de graisse et qu'il ressemblera à une boule? Il sera toujours qualifié d'ecto, ou est-ce que son morphotype changera?

Ce sont des concept qui ont été employés uniquement dans le domaine psy... pas sportif...

Pour caricaturer, c'est un peu comme si on disait "je suis dépressif, donc il faut que je mange des carottes"...

Quelqu'un de grand et maigre sera qualifié d'ectomorphe (en comparaison avec les caractéristiques physiques présentées par Sheldon), mais ca ne veut pas forcément dire que son métabolisme sera rapide. Voila pourquoi ces termes sont inadaptés à la diététique...
Revenir en haut Aller en bas
Gasser Yves
The Members
The Members
avatar

Messages : 2609
Date d'inscription : 23/11/2009
Age : 62
Localisation : Strasbourg
Humeur : Joyeuse

MessageSujet: Re: Les morphotypes n'existent pas en diététique   Ven 11 Fév 2011 - 14:42

On en voit effectivement beaucoup se plaindre qu'ils ne prennent pas de muscles en prétextant un type ectomorphe. Une fois la photo postée on voit qu'en fait il est grand et mince mais gras. S'il avait 20 cm de moins avec la même composition corporelle il se taxerai d'endomorphe et pleurerai parce qu'il n'arrive pas à sècher.
Revenir en haut Aller en bas
Clauvis
The Members
The Members
avatar

Messages : 1656
Date d'inscription : 28/11/2010
Age : 28
Localisation : Perpignan

MessageSujet: Re: Les morphotypes n'existent pas en diététique   Ven 11 Fév 2011 - 14:47

C'est exactement ça! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Franky6907
V.I.P
V.I.P
avatar

Messages : 1696
Date d'inscription : 19/12/2009
Age : 24
Localisation : LYON

MessageSujet: Re: Les morphotypes n'existent pas en diététique   Ven 11 Fév 2011 - 14:55

Donc c'est juste une question de vocabulaire depuis le début bon...

Citation :
Dire : Je n'arrive pas a grossir je suis ectomorphe... ca ne veut pas dire grand chose... qu'est-ce qu'il se passera lorsque ce cher "ecto" aura pris 100kg de graisse et qu'il ressemblera à une boule? Il sera toujours qualifié d'ecto, ou est-ce que son morphotype changera?

Je pense qu'on peut répondre averc ce que tu as dis plus haut:

" Au départ, les 3 morphotypes ont été élaborés à travers les travaux de William Sheldon, psychologue américain. Ils étaient utilisés pour déterminer le profil psychologique d'un individu en fonction de son "allure" physique"


Autrement dit, ce psychologue a créé ses termes selon l'apparance des personnes.
Or l'apparance on peut la changer par l'alimentation et par l'activité sportive
Donc selon moi, oui on peut changer de morphotype.


Citation :
Quelqu'un de grand et maigre sera qualifié d'ectomorphe (en comparaison avec les caractéristiques physiques présentées par Sheldon), mais ca ne veut pas forcément dire que son métabolisme sera rapide

Si c'est un probleme de vocabulaire
Prenons
A=
◦visage carré ou rectangulaire
◦corps musclé et large
◦épaules horizontales plus larges que le bassin
◦membres longs
◦ossature solide
◦tension artérielle faible

B= ◦visage arrondi
◦corps étroit
◦épaules étroites
◦membres courts
◦ossature fine
◦tendance à la rondeur et à la prise de tissus adipeux
◦digestion lente le prédispose à la prise de poids
◦le pouls cardiaque est lent au repos et la tension artérielle normale

C= ◦visage triangulaire
◦épaules et bassin étroits
◦membres longs
◦ossature fine
◦grand et mince
◦faible masse musculaire
◦possède de grande facilités au niveau de la souplesse
◦forte activité nerveuse d'ou la difficulté pour lui de prendre du poids
◦le pouls cardiaque est élevé

( [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] )

Dans ce cas, tu l'as dit toi meme une personne C devra manger plus qu'une personne B, donc elle possede un métabolisme plus rapide

(Dans le cas ou B et C pratiquent la meme activité sportive, meme intensité (etc) )
Revenir en haut Aller en bas
Clauvis
The Members
The Members
avatar

Messages : 1656
Date d'inscription : 28/11/2010
Age : 28
Localisation : Perpignan

MessageSujet: Re: Les morphotypes n'existent pas en diététique   Ven 11 Fév 2011 - 15:02

C'est un peu plus complexe que de remplacer le descriptif des morphotypes par des lettres.

grand et mince => Ca ne veut pas dire métabolisme rapide! On peut être grand, mince et gras : cf ce qu'a dit Yves...

Citation :
Autrement dit, ce psychologue a créé ses termes selon l'apparance des personnes.
Or l'apparance on peut la changer par l'alimentation et par l'activité sportive
Donc selon moi, oui on peut changer de morphotype.
Ca montre bien que l'application des morphotypes en nutrition sont une erreur...
Dire: Je suis ecto, je n'arrive pas à grossir et je ne prendrai pas de gras ne veut rien dire...
Revenir en haut Aller en bas
POWER
Administrateur Fondateur
Administrateur Fondateur
avatar

Messages : 10833
Date d'inscription : 10/10/2009
Age : 49
Localisation : BELGIUM
Humeur : The Black Tomb

MessageSujet: Re: Les morphotypes n'existent pas en diététique   Ven 11 Fév 2011 - 15:04

D'un point de vue morphologique, puisque l'on utilise la terminologie de Sheldon, celui-ci à partir de l'étude de 4000 photos d'étudiants americains a définis 3 composantes morphologiques primaires définissant un somatotype : Endomorphe, Mesomorphe, Ectomorphe reprenant ainsi une typologie assez classique et en utilisant une terminologie moderne basée sur l'embryologie (Endomorphe : epithelium des tissus digestif et respiratoire, Mésomorphe : tissu conjonctif dont tissu musculaire, Ectomorphe epithelium des tissus cutanés et nerveux).

Citation :
Dire : Je n'arrive pas a grossir je suis ectomorphe... ca ne veut pas dire grand chose... qu'est-ce qu'il se passera lorsque ce cher "ecto" aura pris 100kg de graisse et qu'il ressemblera à une boule? Il sera toujours qualifié d'ecto, ou est-ce que son morphotype changera?

Impossible, je n'ai jamais vu ce type de morphologie arriver à 100k, sauf en cas de maladie sous morphine ou autre.

Je suis encore une fois d'accord sur les termes, mais il faut bien définir les différents type de corps et squelettes...

Lol terrible débat!
Revenir en haut Aller en bas
http://powerandstrength.forumactif.com
Clauvis
The Members
The Members
avatar

Messages : 1656
Date d'inscription : 28/11/2010
Age : 28
Localisation : Perpignan

MessageSujet: Re: Les morphotypes n'existent pas en diététique   Ven 11 Fév 2011 - 15:07

Citation :
il faut bien définir les différents type de corps et squelettes...

L'un n'empêche pas l'autre...

Un homme au front large et aux sourcils froncés ne sera pas forcément un criminel.
Un homme grand et maigre n'aura pas forcément un métabolisme rapide.


Dernière édition par Clauvis le Ven 11 Fév 2011 - 15:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Franky6907
V.I.P
V.I.P
avatar

Messages : 1696
Date d'inscription : 19/12/2009
Age : 24
Localisation : LYON

MessageSujet: Re: Les morphotypes n'existent pas en diététique   Ven 11 Fév 2011 - 15:09

Oui je crois que l'affaire est compliquée

J'ai du mal a visualiser une personne grande mince et grasse tout de même


Edit

Je suis d'accord avec le fait qu'une personne grande et mince n'aura pas forcément un métabolisme rapide

Mais je parle en comparaison
Si on a
-une personne taille moyenne et grasse
-une personne grande et mince
-que les deux mangent la meme quantité
-pratiquement un effort sportif égual

et qu'on observe que le grand et mince a pris moins de gras
Alors je concluerai qu'il a un métabolisme plus rapide

Ce qu'on observe (je pense!!) chez la plupart des personnes


Dernière édition par Franky6907 le Ven 11 Fév 2011 - 15:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Clauvis
The Members
The Members
avatar

Messages : 1656
Date d'inscription : 28/11/2010
Age : 28
Localisation : Perpignan

MessageSujet: Re: Les morphotypes n'existent pas en diététique   Ven 11 Fév 2011 - 15:11


Encore une fois, je ne dis pas que l'on ne peut pas différencier les individus sur des critères physiques. Je dis simplement que ces caractères n'ont aucun impact direct sur la nutrition et la mise en place d'un régime alimentaire, ou la capacité à fabriquer du gras.


Citation :

J'ai du mal a visualiser une personne grande mince et grasse tout de même
Si le problème vient de là c'est autre chose... fait le tour des forums en regardant les photos de la majorité des débutants et tu comprendras vite...
Revenir en haut Aller en bas
POWER
Administrateur Fondateur
Administrateur Fondateur
avatar

Messages : 10833
Date d'inscription : 10/10/2009
Age : 49
Localisation : BELGIUM
Humeur : The Black Tomb

MessageSujet: Re: Les morphotypes n'existent pas en diététique   Ven 11 Fév 2011 - 15:17

Clauvis a écrit:
Citation :
il faut bien définir les différents type de corps et squelettes...

L'un n'empêche pas l'autre...

Un homme au front large et aux sourcils froncés ne sera pas forcément un criminel.
Un homme grand et maigre n'aura pas forcément un métabolisme rapide.
Je rejoins l'avis de Francky, à comparaison égale, calories journalières et sport ou activités, les deux n'auront pas le même gain de poids.
Donc l'un des deux brûle plus de calories.
Revenir en haut Aller en bas
http://powerandstrength.forumactif.com
Franky6907
V.I.P
V.I.P
avatar

Messages : 1696
Date d'inscription : 19/12/2009
Age : 24
Localisation : LYON

MessageSujet: Re: Les morphotypes n'existent pas en diététique   Ven 11 Fév 2011 - 15:25

Citation :
Je dis simplement que ces caractères n'ont aucun impact direct sur la nutrition et la mise en place d'un régime alimentaire, ou la capacité à fabriquer du gras.

Admettons:
une personne A 1m80 75kg vient de finir un régime amincissant, possede 8% de MG, et te dis "je mange un plat de pate de prend 3kg"

une personne B 1m80 75kg vient de finir un régime amincissant, possede 8% de MG, et te dis 'je mange mac do pendant deux semaines je ne prend pas un gramme"

(Les deux ont une allure similaire)

Tu donnerai a ces deux personne le meme ratio de glucides (par exemple) dans le programme alimentaire que tu lui ferais ?

Peut etre que la personne B était grand et mince et la A bouboule.
Revenir en haut Aller en bas
Gasser Yves
The Members
The Members
avatar

Messages : 2609
Date d'inscription : 23/11/2009
Age : 62
Localisation : Strasbourg
Humeur : Joyeuse

MessageSujet: Re: Les morphotypes n'existent pas en diététique   Ven 11 Fév 2011 - 15:43

Si tu prends le taux de masse grasse, le taux de masse maigre comme référence tu peux mieux comprendre qu'une personne de 190 cm avec les mêmes taux qu'une autre de 170 cm pourra croire qu'elle est ectomorphe alors que celle de 170 se verra endomorphe.
Revenir en haut Aller en bas
Clauvis
The Members
The Members
avatar

Messages : 1656
Date d'inscription : 28/11/2010
Age : 28
Localisation : Perpignan

MessageSujet: Re: Les morphotypes n'existent pas en diététique   Ven 11 Fév 2011 - 16:36

Citation :
Si tu prends le taux de masse grasse, le taux de masse maigre comme référence tu peux mieux comprendre qu'une personne de 190 cm avec les mêmes taux qu'une autre de 170 cm pourra croire qu'elle est ectomorphe alors que celle de 170 se verra endomorphe.
Tes illustration sont très claires!
Revenir en haut Aller en bas
TRIBUL
V.I.P
V.I.P


Messages : 9584
Date d'inscription : 24/11/2009

MessageSujet: Re: Les morphotypes n'existent pas en diététique   Ven 11 Fév 2011 - 17:01

Citation :
J'ai du mal a visualiser une personne grande mince et grasse tout de même

si avec une ossature fine tu peu paraitre fin mais etre gras .
Revenir en haut Aller en bas
Gasser Yves
The Members
The Members
avatar

Messages : 2609
Date d'inscription : 23/11/2009
Age : 62
Localisation : Strasbourg
Humeur : Joyeuse

MessageSujet: Re: Les morphotypes n'existent pas en diététique   Ven 11 Fév 2011 - 18:17

Pour ceux qui ont du mal à visualiser une personne grande mince et grasse tout de même, imaginez un bras en coupe : au centre j'ai l'os, la couche autour sera le muscle, la suivante la graisse et la dernière la peau. C'est schématique mais quelqu'un de fin (c'est plus fréquent chez les femmes) peu avoir une ossature fine, peu de muscle et un bonne couche de graisse tout en étant fin.
Pour la même taille : 2,5 cm d'os + 2,5 cm de muscle + 3 cm de graisse ne sera pas plus épais que 3 cm d'os + 4,5 cm de muscle + 0,5 cm de graisse. Pourtant le premier est obèse alors que le second est musclé...
Revenir en haut Aller en bas
Clauvis
The Members
The Members
avatar

Messages : 1656
Date d'inscription : 28/11/2010
Age : 28
Localisation : Perpignan

MessageSujet: Re: Les morphotypes n'existent pas en diététique   Sam 12 Fév 2011 - 9:36

Citation :
quand tu parle de métabolisme sa comprends par exemple l'activité de la thyroide

Le métabolisme, c'est très large. Ca comprend l'ensemble de réactions de l'organisme déclenchant l'anabolisme ou le catabolisme.

En l'occurrence, je parle de métabolisme de base: l'énergie dépensée au repos. Un individu dont on dit qu'il a un métabolisme rapide aura besoin de plus de calories pour maintenir ses fonctions physiques et vitales qu'un autre individu dont on dit qu'il a un métabolisme plus lent.
Revenir en haut Aller en bas
Andy
V.I.P
V.I.P


Messages : 4114
Date d'inscription : 19/10/2009
Age : 30

MessageSujet: Re: Les morphotypes n'existent pas en diététique   Sam 12 Fév 2011 - 23:07

c'est vrai en théorie mais dans la pratique la simple application des morphotypes resou la plupart des questions.
aprés ya des cas plus particulier.
moi jais une tendance prendre trés vite du gras, et pourtant jais une ossature extremement fine ( poigne cheville ridicule) jsuis endo et ecto a la fois.

c'est en grande partie grace a ce constat que je réoriente mon training et ma bouffe !
-entrainements avec poids fréquent a base d'exo de base qui active trés fortement le métabolisme et la secretion d 'hormones
-fourchettes de reps de "volume" puisque mes os ne sont pas assez lourd et solide pour faire de la force, de plus la prise de volume permet d'avoir des effets interessant , les insertions sont fines et les corps musculaires volumineux ce qui rend le muscles plus gros qu'il ne l'est en réalité
Revenir en haut Aller en bas
TRIBUL
V.I.P
V.I.P


Messages : 9584
Date d'inscription : 24/11/2009

MessageSujet: Re: Les morphotypes n'existent pas en diététique   Sam 12 Fév 2011 - 23:41

Franky6907 a écrit:
Citation :
Je dis simplement que ces caractères n'ont aucun impact direct sur la nutrition et la mise en place d'un régime alimentaire, ou la capacité à fabriquer du gras.

Admettons:
une personne A 1m80 75kg vient de finir un régime amincissant, possede 8% de MG, et te dis "je mange un plat de pate de prend 3kg"

une personne B 1m80 75kg vient de finir un régime amincissant, possede 8% de MG, et te dis 'je mange mac do pendant deux semaines je ne prend pas un gramme"

(Les deux ont une allure similaire)

Tu donnerai a ces deux personne le meme ratio de glucides (par exemple) dans le programme alimentaire que tu lui ferais ?


la je suis totallement d'accord .
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les morphotypes n'existent pas en diététique   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les morphotypes n'existent pas en diététique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les morphotypes n'existent pas en diététique
» Les morphotypes, définitivement un mythe
» Pour en finir avec les morphotypes
» Depuis quand existent les side-cars de course ?
» C'est pas sorcier !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Power and Strength V :: Communauté sur Power and Strength :: De tout et de rien!-
Sauter vers: